Diplôme avant la formation: Bac

Tranche d’âge: 31-35 ans

Métier exercé avant la formation: Agent de vente ferroviaire

Objectif de la formation: Reconversion professionnelle

Avant la formation:

J’ai préparé mon dossier pendant la réforme du CPF. Mon entreprise n’était jusque là pas gérée par le FONGECIF. Les RH n’étaient pas au courant ni des démarches ni du montage du dossier. Cela a donc été très long.

J’avais contacté GEFOR fin 2018 afin d’anticiper. Nous avions programmé un rendez-vous pour un entretien et un test. J’ai reçu quelques jours plus tard la réponse du centre: ma candidature était acceptée!

Malheureusement mon employeur m’a annoncé qu’il refusait de me laisser partir en formation! J’ai du leur expliquer que je comptais partir de l’entreprise pour qu’ils acceptent ma demande de congé.

J’ai enfin pu déposer mon dossier complet au FONGECIF qui malheureusement l’a refusé! Avec l’aide de Christelle, j’ai monté un recours qui a été finalement accepté quelques jours seulement avant l’entrée en formation! J’étais avec ma chef, la veille de mon départ en congés, quand GEFOR m’a appelé pour me donner la bonne nouvelle!

Pendant la formation:

J’étais plutôt positive. Le BTS était plus scolaire que le DUT, les classes plus petites,  composées d’adultes en formation, tout était réuni pour que cela se passe bien. Je me disais : “si d’autres ont réussi pourquoi pas moi? “ C’était un rêve d’enfant de travailler dans le développement informatique, 30 ans plus tard je me lançais enfin.

Au début de la formation en juin çà allait. Le rythme était soutenu mais facile à suivre. Après le stage cela s’est intensifié: les DST, le BTS Blanc…. Nous étions prévenus: à partir de décembre la fatigue et les doutes apparaissent et effectivement je l’ai ressenti. J’ai perdu confiance, j’ai un peu baissé les bras.

Un jour j’ai craqué, heureusement mon mari était là. Je n’avais tellement pas envie de revenir dans mon entreprise que cela me rongeait. Je suis venue voir Christelle. Je me mettais trop de pression, j’étais négative. Elle a été à l’écoute, m’a donné des conseils, ainsi que Manuella.

Elles m’ont aidé à effacer les “mais” qui ponctuaient la fin de chacunes de  mes phrases et à voir de nouveau le côté positif. J’ai recommencé à dormir. Mon mari, ma famille m’ont soutenu positivement, c’était nécessaire à ce moment là. Les personnes positives sont importantes. Mon mari est un vrai héro. Voir des gens qui croient en toi et l’entendre cela fait du bien!

Pendant les grèves, les gens étaient sauvages. C’était très compliqué. Tu arrives à venir le matin mais tu stresses le soir car tu ne sais pas comment tu vas rentrer. J’étais emportée par la foule dans les couloirs… Dans ma gare cela allait, mais à Châtelet et Gare du Nord c’était l’angoisse à chaque fois. Cela a contribué au passage à vide que j’ai eu …

Le vendredi 13 mars 2020 j’étais inquiète car j’ai appris que l’école de mon fils fermait le lundi. J’ai donc été soulagée d’apprendre que nous basculions en distanciel. 

Pendant le confinement, la difficulté principale était de gérer mon fils avec les cours, car j’étais toute seule, mon mari travaillait toujours. C’était parfois un peu compliqué au début. Heureusement  nous avons monté un groupe sur Discord avec la classe pour échanger et garder le moral. Cela a été très aidant et malgré tout j’ai eu mon BTS.

GEFOR nous a beaucoup aidé. Les petits messages le matin lorsque l’on arrivait au centre, le sourire et la disponibilité de Guillaume. On voyait Sophie courir pour avoir des informations. Même si elle ne savait pas, elle cherchait les réponses. J’allais voir Christelle et Manuella quand çà n’allait pas. Même les formateurs prenaient le temps d’expliquer. Nous étions soutenus, l’équipe, les profs étaient toujours positifs. Je savais que si j’avais besoin je pouvais les solliciter. A refaire, je le referai malgré les grèves et le confinement. J’ai fait le bon choix et je suis contente que vous m’ayez choisie. 

Le bilan du distanciel est positif: nous nous sommes ressoudés au niveau de la classe. On s’entraidait. On vivait tous la même chose en même temps.

Nous avions des moments de fous rires régulièrement avec le groupe! Par exemple, quand nous avons découvert sur discord la voix de synthèse. Humour d’informaticiens! 

Je savais déjà que j’avais mon BTS quand j’ai eu mon livret scolaire mais j’attendais la confirmation. Je ne pensais pas avoir d’aussi bonnes notes. J’étais très contente.

Et après?

Le 26 mai j’ai démissionné de mon entreprise. Depuis le 1er juillet je suis en free lance et j’ai monté ma société. Je me suis donnée 3 mois pour me spécialiser. Je fais de la veille technologique, j’étoffe mon réseau. Nous avons mis de l’argent de côté pour réussir cette transition. Mon mari m’a poussé à le faire. Aujourd’hui je me sens mieux et j’ai gagné en qualité de vie.

Un conseil à donner à la prochaine promo BTS?

Ne pas baisser les bras, travailler, beaucoup de travail personnel.

En développement c’est particulier, on a toute la matière pour être professionnels et c’est à nous de faire la veille technologique. Ce qu’on nous donne en formation c’est la mentalité d’un développeur et la capacité à aller chercher l’information, à se débrouiller et à apprendre. Aujourd’hui je sais me former pour apprendre les langages dont j’ai besoin.
Il faut s’acrocher, profiter des périodes plus calmes pour bien réviser. C’est aussi une chance d’avoir deux examens blancs mais ce n’est pas un mois avant qu’il faut réviser. Il faut apprendre régulièrement, ne pas s’y mettre au dernier moment. Aussi écouter les conseils de GEFOR, l’encadrement sait ce qu’il dit.

Aujourd’hui j‘ai un regard totalement nouveau. Je me rends compte que je suis plus professionnelle. Même si je fais ma carrière sur le tard, j’ai un bagage et des connaissances qui me permettent de dire que je suis développeuse web.

Un mot à l’équipe?

Merci, merci, merci. Cela a été une très belle expérience. Même si c’était à refaire avec les grèves et le confinement, je le referai

Eve

Designation: BTS SIO SLAM- Promotion 2020